lundi 19 février 2018

Nelson Henricks



Nelson Henricks
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Artiste, écrivain, commissaire et musicien, Nelson Henricks est mieux connu pour ses vidéogrammes et ses installations vidéo, qui ont été présentés au Québec, au Canada et à travers le monde. Ses premières monobandes exploraient des questions d’identité en rapport avec la notion de la voix autobiographique. Ensuite, ses œuvres ont traité la façon dont la conscience est liée au temps et la perception. Après 1999, il a travaillé de plus en plus avec l'installation vidéo multicanal. La pratique artistique de Henricks inclut aussi la photographie, la peinture, le dessin et d'autres médias.

À la fois poétique et ironique, le travail de Henricks est toutefois dédié à l’expérimentation, mais avec un fort ancrage dans la culture populaire. Plusieurs de ses productions des années 2000 ont été concernées par des modalités de rendre le son visible. Des installations vidéo telles que Satellite (2004), Les Sirènes (2007), Les mots retranchés (2010) et 2287Hz (2011) ont abordé cette idée de diverses façons. Son intérêt de rendre le son visible est accompagné par une préoccupation du transfert de matériel : la traduction des phénomènes d’un matériau/médium à un autre. Depuis 2012, sa recherche se concentre principalement sur la synesthésie, un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés.

Ses œuvres sont dans la collection du Musée des beaux-arts du Canada, du Museum of Modern Art (New York), du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec, la Galerie Leonard et Bina Ellen de l’Université Concordia, et la collection de la Banque Nationale.

Pour plus de renseignements, visitez : http://www.nelsonhenricks.com


***************

Nelson Henricks
Artist in Residence


Artist, writer, curator and musician, Nelson Henricks is best known for his videotapes and video installations, which have been exhibited in Québec, Canada and internationally. His early single-channel videos explored identity as related to notions of autobiographical voice: later ones investigated the nature of consciousness as related to time and perception. Since 1999, he has worked increasingly with multi-channel video installation. Video works are complemented by forays into photography, painting, drawing and other media.

Both poetic and ironic, Henricks work is committed to experimentation while also being grounded in popular culture. Much of his production of the 2000s was concerned with different modalities of making sound visible. Video installations such as Satellite (2004), The Sirens (2007), Unwriting (2010) and 2287Hz (2011) approached this idea in different ways. Henricks preoccupation with making the invisible visible is complemented by an interest in material transfer: the translation of phenomena from one material or medium to another. Since 2012, his research has focused on synaesthesia, cross-modal sensory perception in which two or many senses are associated with one another.

Henricks work is in the collections of the National Gallery of Canada, the Museum of Modern Art (New York), the Musée des beaux-art de Montréal, the Musée national des beaux-art du Québec, Concordia University’s Leonard and Bina Ellen Gallery, and the collection of the Banque Nationale.

For more information on his work, please visit: http://www.nelsonhenricks.com


Aucun commentaire: