lundi 28 août 2017

Jenn E. Norton



Jenn E. Norton
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Jenn E Norton est une artiste interdisciplinaire travaillant étroitement avec les technologies. Dans sa pratique, elle associe procédés formels et intuitifs. Faisant fréquemment appel à la vidéo interactive stéréoscopique, à l'animation, à l'installation, à la sculpture sonore et cinétique, les compositions créatives empreintes d'images disjonctives de Jenn E. Norton sont ensuite regroupées lors de la postproduction, donnant lieu à des paysages familiers, à des objets et à des activités étranges, offrant ainsi de nouveaux horizons à ses propositions. Norton est actuellement étudiante au doctorat en arts visuels à l'Université d'York. Son travail de recherche est en quête de métaphores et d'analogies qui sont communes à la démarche des artistes et des physiciens.

Jenn E. Norton a exposé au Canada et à l'étranger. Elle est récipiendaire de nombreux prix et subventions qui lui ont notamment permis de séjourner à la Cité Internationale des Arts de Paris (France), grâce au programme de résidence internationale du Conseil des Arts du Canada. Elle a également remporté la médaille d'excellence en Arts médiatiques intégrés de l'OCAD U. Récemment, le travail vidéographique de Jenn E. Norton a été présenté lors de l'exposition Lorna Mills, Ways of Something, associée à DREAMLANDS: IMMERSIVE CINEMA AND ART, 1905–2016, au Whitney Museum of American Art, ainsi que dans le cadre de Mondes bricolés à la Galerie d'art de Guelph et de in/future, à l’Ontario Place. En 2018, elle présentera une exposition individuelle, intitulée Slipstream, dont la première aura lieu à la galerie Robert McLaughlin, qui sera ensuite accueillie à plusieurs endroits à travers le Canada. Elle se joindra également à une exposition de groupe qui offrira un survol de l'art interactif au Canada et sera présentée à THEMUSEUM de Kitchener, en Ontario.

http://jennenorton.blogspot.ca/

***************

Jenn E. Norton
Artist in Residence

Jenn E Norton is an interdisciplinary artist working closely with the technologies she employs within her studio practice, marrying formal and intuitive processes.  Often using stereoscopic interactive video, animation, installation, sound and kinetic sculpture, Norton's imaginative compositions of disjunctive imagery are bound together in post-production, rendering familiar landscapes, objects, and activities strange, reframing longstanding expectations.  Norton is currently researching metaphor and analogy as it is used by artists and physicists as a PhD student of Visual Arts at York University.

Norton has exhibited nationally and internationally, winning numerous awards for her work, including the Canada Council for the Arts International Residency Program at La cité Internationale des Arts (Paris, France), and the OCADU Integrated Media Medal. Recently Norton's video work was included in Lorna Mills' 'Ways of Something' at DREAMLANDS: IMMERSIVE CINEMA AND ART, 1905–2016 at the Whitney Museum of American Art, Mondes Bricolés at the Art Gallery of Guelph, and in/future, at Ontario Place.  Upcoming 2018 exhibitions include Slipstream, a nationwide touring solo exhibition premiering at the Robert McLaughlin Gallery, and in a group show surveying interactive art in Canada at THEMUSEUM in Kitchener, Ontario.


http://jennenorton.blogspot.ca/

lundi 21 août 2017

Emily Neufeld



Emily Neufeld
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Née en Alberta où j'ai grandi, je suis aujourd'hui une artiste vivant à North Vancouver, en Colombie-Britannique. En 2013, j'ai obtenu mon diplôme en Art & Design de l'Université Emily Carr. Au cours des dernières années, j'ai exposé en Alberta et en Colombie-Britannique. Ma prochaine exposition s'ouvrira bientôt à Halifax. Dans le cadre de ma démarche, j'explore les liens existant entre l'identité d'une personne et sa situation géographique. Ma pratique a toujours été axée sur l'espace domestique et le lieu. Ainsi, la maison représente différentes couches d'histoire : souvenirs, histoires des vies vécues dans cet espace, pièces remplies de lumière et de bruit, stratifiées comme le sol sur lequel elles sont érigées. Couches de mémoires et de traces de l'histoire psychique accumulées dans différents espaces domestiques. Mon travail questionne le dialogue qui s'ébauche entre l'histoire vécue et les matériaux que j'utilise. Ce sont les matériaux qu'on emploie traditionnellement pour construire : béton, placoplâtre, bois, isolant et verre, ainsi que la terre, à laquelle je donne forme. Ce processus atteint son point culminant lors de la présentation de ces matériaux en interaction, auxquels s'ajoutent différents éléments photographiques, qui confèrent texture et contexte.

Mes œuvres posent ces questions : Un espace peut-il être vide? Qu'est-ce qui comble l'espace entre les murs? Quel peut être le destin du contenu d'une maison? Certains espaces regardent-ils vers l'intérieur, alors que d'autres sont tournés vers l'extérieur?


http://www.emilyneufeld.com/

***************

Emily Neufeld
Artist in Residence


I am an artist born and raised in Alberta and now living in North Vancouver, BC. I graduated from Emily Carr University of Art and Design in 2013. I have shown in Alberta and BC over the last few years, and have an upcoming show in Halifax. My work explores the link between a person’s identity and their location. My practice has always revolved around domestic spaces and place. Homes embody layers of history: memories, stories of lives lived in space, rooms full of light and sound, stratified like the soil they are built upon. Layers of memory and traces of psychic history accumulate in domestic spaces, and my work investigates the dialogue that emerges between that lived history and the materials I use. Those materials are traditional building materials: concrete, drywall, wood, insulation and glass, as well as dirt, which I cast. This process culminates in a presentation of those materials interacting with each other, along with photographic elements, which add texture and context.

The work asks: Can a space ever be empty? What fills the spaces between the walls? Where does the content of a house end? Do some spaces look in while others look out?


http://www.emilyneufeld.com/

lundi 14 août 2017

Amélie Laurence Fortin



Amélie Laurence Fortin
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Ma pratique artistique est un ensemble homogène entre mes expériences d’intensité et leurs transferts dans le champ des arts visuels. Je pose un regard personnel et critique sur l’expédition et la relation entre l’homme et la nature tout en gardant la force des phénomènes naturels à l’avant-plan de mon travail.

Mes œuvres récentes se regroupent dans un vaste projet multidisciplinaire intitulé Le roc étincelant. Celui-ci est constitué d’œuvres sculpturales, installatives, performatives et photographiques. La majorité des œuvres issues de ce projet ont été réalisées avec le support de divers collaborateurs et de scientifiques qui contribuent au développement de ma recherche sur les phénomènes, les théorèmes et les développements de la recherche scientifique. L’approche interdisciplinaire, qui prend une place de plus en plus importante dans ma méthodologie, est inhérente à mon travail.

Au fil des cinq dernières années, j’ai développé une expertise pour la suspension, les calculs des forces et la construction d’œuvres en polygones complexes. Plus récemment, j’ai décidé de pousser ces formes solides et immobiles dans une autre direction en produisant ma première sculpture performative qui a été présentée à la galerie B-312 à Montréal. Le projet immersif Cent vingt-cinq heures a consolidé également mon approche du montage et du démontage d’exposition qui à l’image de l’œuvre elle-même est une performance physique en soi. Les œuvres prochaines poursuivront cet effort de rapprochement entre le calcul du temps, du mouvement, de l’endurance et de la transformation de la matière.

Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, Amélie Laurence Fortin est une artiste multidisciplinaire vivant entre Québec et Varsovie. Son travail a été présenté lors d’expositions individuelles et collectives, de résidences, de foires et de festivals, au Canada, en Europe, au Mexique et au Brésil. Depuis 2010 elle s’est distinguée notamment à la Manif d’art 5 (Québec, 2010), à VU PHOTO (Québec, 2012), au centre Bang (Chicoutimi, 2013), au Musée d’art contemporain de Cracovie MOCAK (2013), au Museu de Arte (Belém, Brésil, 2014), à Sporobole (Sherbrooke, 2014) et à la galerie B-312 (Montréal, 2016). Elle participera prochainement à la résidence The Arctic Circle. Ces 20 jours autour du cercle polaire arctique en voilier qui lui permettront de développer le corpus Crash qui sera présenté pour la première fois à Axénéo7 en 2018. Depuis 2014, elle est également directrice du centre d’artistes en art actuel Regart à Lévis.

http://www.amelielaurencefortin.com/


***************

Amélie Laurence Fortin
Artist in Residence


My artistic approach is a homogenous whole made up of my experiences of intensity and their transfer into the visual arts field. I cast a personal and critical eye on expeditions and the relationship between humans and nature, all the while maintaining the force of natural phenomenon in the foreground.

My latest works are brought together in a vast multidisciplinary project called Le roc étincelant. This project comprises sculptural, installation, performance and photographic works. The majority of the works from this project were created with the assistance of various collaborators and scientists who contributed to the development of my research on phenomenon, theorems and the evolution of scientific research. Such an interdisciplinary approach is inherent to my work and plays an increasingly important role in my methodology.

Over the course of the past years, I have developed an expertise in suspension, the calculation of forces and the construction of complex polygon works. More recently, I decided to take these solid and immobile forms into another direction by creating my first performative sculpture which was shown at Galerie B-312 in Montreal. The immersive project Cent vingt-cinq heures also consolidated my approach to exhibition set-up and disassembly that, in the image of the work itself, is a physical performance in its own right. My upcoming works will pursue these endeavours to bring together the calculation of time, movement and endurance and the transformation of matter

Amélie Laurence Fortin hold a MFA from Université Laval and is a multidisciplinary artist who lives alternately between Quebec City and Warsaw. Her works has been shown in group and solo shows and in fairs and festivals in Canada, Europe, Mexico and in Brazil. Since 2010, she has drawn attention to her work, notably at Manif d’art 5 (Quebec City , 2010), VU PHOTO (Quebec City, 2012), Centre Bang (Chicoutimi, 2013), the Kraków Museum of Contemporary Art (MOCAK, 2013), Museu de Arte (Belem, Brazil, 2014), Sporobole (Sherbrooke, 2014) and Galerie B-312 (Montreal, 2016). She will soon carry out The Arctic Circle residency. This 20-day sailboat journey around the arctic polar circle will enable her to develop the body of work for the project Crash that will have its first showing at Axénéo7 in 2018. Since 2014, she has also taken on the position of director at the artist-run centre Regart in Lévis.


http://www.amelielaurencefortin.com/