lundi 19 juin 2017

Béchard Hudon


Béchard Hudon
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Catherine Béchard et Sabin Hudon forment un duo d’artistes depuis 1999. Si leur médium premier est d'abord l’installation cinétique et sonore, ils réalisent aussi des sculptures cinétiques silencieuses, des pièces audio, des performances, des œuvres 2D et des œuvres d’art public. Leur travail de création se situe au croisement de paramètres multiples, à savoir : la vue et l’ouïe, la matérialité et sa résonance, le temps et l’espace, le mouvement et l’immobilité, l’invisible et la propagation, le son, le silence et l’écoute. Autant de lignes de rencontre, de points de fuite, de zones floues ou de courbes de simultanéité qui façonnent notre expérience du monde.

Leur travail a été présenté au Canada, en Croatie, en Allemagne, en République Tchèque, au Brésil, aux États-Unis et en Chine lors de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment au Centre d’exposition Lethbridge et à la galerie ELLEPHANT, à Montréal en 2016, dans le cadre de la Biennale internationnale d’art numérique, au Mois Multi à Québec en 2016, au Knockdown Center à Brooklyn, dans le cadre de l’événement Québec Digital Art in NYC en 2015, à la triennale Device Art à Zagreb en 2015 et au Musée national de Chine lors de l’exposition,ThingWorld: International Triennal of New Media Art en 2014. Béchard et Hudon ont également réalisé deux œuvres publiques permanentes au Québec : une installation sonore dans le clocher du nouveau CHUM à Montréal en 2016 et une sculpture extérieure à l’école primaire Gilles Vigneault à Montréal en 2015. Leur travail a fait l’objet d’une monographie parue en 2011 aux Éditions Oboro. Béchard et Hudon sont représentés par la galerie ELLEPHANT à Montréal.


http://bechardhudon.com/


***************

Béchard Hudon
Artist in Residence


Catherine Béchard and Sabin Hudon have been working as an artistic duo since 1999. If their main medium is kinetic and sound installation, they also create silent motile sculptures, audio pieces, performances, 2D and public art works. Their creative work is at the crossroads of multiple parameters: sight and hearing, materiality and its resonance, time and space, movement and immobility, invisibility and propagation, sound, silence and listening. As many lines of encounter, vanishing points, grey areas or simultaneity curves that shape our experience of the world.

Their work has been presented in Canada, Czech Republic, Germany, Croatia, Brazil, United States and China in numerous solo and group exhibitions, including the Centre d’exposition Lethbridge and ELLEPHANT Gallery, in Montreal in 2016, as part of the International Digital Art Biennial, the Mois Multi in Quebec city in 2016, the Knockdown Center in Brooklyn, in the context of the event Quebec Digital Art in NYC in 2015, at the Device Art Triennal in Zagreb in 2015 and at the National art Museum of China during the exhibition ThingWorld: International Triennal of New Media Art in 2014. Béchard and Hudon also produced two permanent public works in Quebec: a sound installation in the steeple of the new CHUM in Montréal in 2016 and an outdoor sculpture at the Gilles Vigneault primary school in Montreal in 2015. Moments Adrift, a monograph on their practice, was published in 2011 by Oboro Editions. Béchard and Hudon are represented by the ELLEPHANT Gallery in Montreal.

http://bechardhudon.com/

lundi 12 juin 2017

Victoria Stanton



Victoria Stanton
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

La pratique interdisciplinaire de Victoria Stanton, fondée dans les notions de la présence et de la conscience performative, rend compte de la complexité d’une démarche où la négociation avec l’autre est un enjeu à la fois fondamental et porteur d’un potentiel de transformation réciproque. À travers cette pratique multicouche, Stanton s’engage dans un processus artistique reliant les pratiques infiltrantes, transactionnelles et relationnelles en lien avec diverses communautés spontanées, et ce, dans de multiples contextes au Canada et à l’international.

Artiste-chercheure, elle s’intéresse également au phénomène de l’entre-espace, l’intervalle entre soi et l’architecture, l’objet, le lieu, l’autre, dans une optique élargie de la géographie humaine. Considérée comme une des pionnières des pratiques transactionnelles au Québec, ses oeuvres interdisciplinaires (interventions, actions et conférences performatives, publications, photos, films, vidéos) ont été présentées au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Australie, au Japon et au Mexique. Édité par le Centre SAGAMIE, le livre Le 7e Sens qu’elle cosigne avec Anne Bérubé et Sylvie Tourangeau (les trois membres du collectif TouVA) porte sur les notions du performatif en art performance.

http://bankofvictoria.com


***************

Victoria Stanton
Artist in Residence

Victoria Stanton is an interdisciplinary artist working with live action, human interaction, video, film, photo, drawing, and writing. Exploring within diverse media, while the outward results of her practice manifest in various forms, performance is the invariable core of her research. Her time-based work includes performance for stage and for the camera, infiltrating actions in public spaces, and one-on-one encounters in intimate contexts. Investing a performative presence and consciousness within multiple spaces / times, she continuously underscores the complex aspects of “transaction” and the possibility for transformation.

Considered a pioneer of transactional practices in Quebec, Stanton has presented exhibitions, performances, interventions, and films/videos in Canada, the U.S., Europe, Australia, Japan and Mexico. As a published writer, she co-authored Impure: Reinventing the Word (conundrum press, 2001) with Vincent Tinguely and recently published a new book, The 7th Sense, with the TouVA Collective (Anne Bérubé, Sylvie Tourangeau and Stanton) developing salient notions on ‘the performative’ in performance art practices.

http://bankofvictoria.com

lundi 5 juin 2017

Stéphanie Leclerc-Murray




Stéphanie Leclerc-Murray
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Stéphanie Leclerc-Murray explore le vêtement et ses dérivés comme pratique multidisciplinaire. Que ce soit en installation, en photographie, en sculpture ou en vidéo, son travail est épuré et les structures hybrides qu’elle confectionne obligent le corps à interagir avec ses œuvres, ce qui croise également sa pratique avec le performatif. Stéphanie s’inspire de la confrontation qui existe entre le domaine de l’art et celui de la mode. L’artiste joue avec les limites corporelles et matérielles, faisant dialoguer le corps, la matière et l’espace par le biais d’interventions, qu’elles soient réelles ou virtuelles.

Stéphanie Leclerc-Murray complète sa maîtrise en arts à l’Université du Québec à Chicoutimi en 2016 et présente le résultat de ses recherches au Centre national d’exposition de Jonquière (CNE). Récipiendaire de la Bourse des donateurs privés de l'UQAC ainsi que de la Bourse des professeurs d’art, l’artiste est également lauréate du prix Diagonale en exposant dans ce centre d’artistes de Montréal où elle représente son université en 2015. L’une de ses œuvres fait partie de la Collection de l’UQAC. L’artiste enseigne actuellement au niveau secondaire, dans un programme arts-études.

Photo : Parcours vestimentaire, exposition au CNE, crédit : Stéphanie Leclerc-Murray


 ***************

Stéphanie Leclerc-Murray
Artist in Residence


Stéphanie Leclerc-Murray explores clothing and its by-products as a multidisciplinary practice. Whether in the form of installation, photography, sculpture or video her work is pared-down and the hybrid structures that she fashions require the body to interact with her works. This latter aspect also extends into her performance practice. Stéphanie draws inspiration from the clash that arises between the art and fashion fields. The artist plays with bodily and material limits to bring about a dialogue between the body, material and space, whether by way of real or virtual interventions.

Stéphanie Leclerc-Murray finished her M.F.A. at Université du Québec à Chicoutimi in 2016 and she presented the result of her research at Centre national d’exposition de Jonquière (CNE). A recipient of the UQAC Private Donors’ Award as well as the Art Education Teacher, the artist was also the winner of the Diagonale Award, thanks to her exhibition at this Montreal artist centre where she represented her university in 2015. One of her works is part of the UQAC Collection. The artist currently teaches in a art-study program at the secondary school level.